Zumbi Dos Palmarès (1655 - 1695)

Zumbi Dos Palmarès est devenu une figure emblématique de la culture afro-brésilienne par son engagement dans la résistance contre l’esclavage. Enfant d’insurgés, capturé par les portugais dans des territoires autonomes, il n'est pourtant pas exécuté. Il fut confié au père Antonio Melo en 1662, qui le baptisa et lui enseigna le latin et le portugais jusqu'en 1670 où il décida de s'enfuir et de retourner à Palmarès.

En 1670, dès l’âge de quinze ans, il organisa des luttes contre les militaires portugais à partir de Palmares (Etat d’Alagoas, au nord-est du Brésil) et se révéla être un stratège et un chef militaire de qualité. En 1678, le gouverneur de la région de Pernambuco offre de gracier les insurgés qui accepteront de redevenir esclave. Zumbi, accompagné d’un nombre important d’anciens esclaves, refuse cette réédition et en 1680 prend la tête de la résistance. Depuis et jusqu’au 20 novembre 1695, jour de sa mort, il ne cessera de lutter contre des soldats portugais plus nombreux et mieux armés, engagés dans l’anéantissement de l’insurrection.

Il fut une icône, un être en partie humain et en partie habité par des esprits africains pour son propre peuple. Il reste une icône, un héros de la résistance anti-esclavagiste et anticolonialiste pour toute la communauté Afro-Brésilienne.